18120382_1872401262785391_1130259268_o

Amérique du Sud,Le coin de Maud,Perou

Et un…et deux…et trois…Machu Picchu !

26 Avr , 2017  

Aussi loin que je me souvienne ce qui m’a donné envie de voyager en Amérique du Sud c’est le Machu Picchu. Il y a des lieux mythiques comme la muraille de Chine, sur laquelle j’ai eu la chance courir en mai 2016, qui m’ont poussé à visiter ces pays, comme une attraction naturelle. C’est surement aussi d’avoir feuilleter un certain nombre de magazines GEO (tu sais celui avec la couverture verte pétante), auxquels mes parents étaient abonnés, qui ont réveillé ma soif de découvrir ces merveilles du monde.

Après avoir passé la frontière Bolivienne/Péruvienne je rejoignais une des mes amies qui avait décidé de passer quelques semaines avec moi pour faire l’ascension du Machu Picchu, Camille. Nous nous rendions donc au point de depart de cette légendaire marche : Cusco.

De là, plusieurs options s’offraient à nous pour faire cette ascension inoubliable :

– 2 jours : pour juste voir le Machu Picchu !

Tout simplement tu as le choix de passer une journée où on te dépose l’après midi au départ du site du Machu Picchu. De là , tu marches pendant 3 heures le long des rails jusqu’à Aguas Calientes, la ville avant le Machu Picchu. Tu dors sur place. Le réveil le lendemain se fait à l’aube, 4h pour tout t’avouer, pour être sur d’être le/la premier(e) à l’ouverture des portes du Machu Picchu.
Et là tu crois que tu es deja arrivé(e) et que tu n’a plus qu’à attendre le lever du soleil et non ! 300 mètres d’ascension sur 1 petit kilomètre t’attendent. Ça se mérite d’aller voir cette ville sacrée. Crois moi, elle le vaut bien. Même en l’ayant fait sous une pluie battante, P1030074-okj’étais émerveillée de la voir.
Attention, petites choses auxquelles il faut penser :
– Si tu veux faire l’ascension à moindre coût, prends le retour à pied et non pas en train (75$ depuis Aguas Calientes jusqu’à Ollantaytambo puis changement jusqu’a Cusco – 110 $ depuis Aguas Calientes jusqu’à Cusco). Petite contrainte, il faut partir au plus tard vers 11h pour avoir le temps de redescendre et de récupérer le bus de 6h qui te ramènera jusqu’à Cusco.
– Si tu as décidé de prendre le train, tu pourras sans problème aller faire l’ascension de la Montagne appelée Huyana Picchu où tu auras une vue différente sur le site. Cette ascension est à reserver auprès de l’agence que tu auras choisi. Je suis passée par Peru Travel Company qui se trouve juste à côté de l’auberge dans laquelle nous sommes restées Wild Rover. Leur services sont biens et pas chers. Essaye de négocier sur place, ne reserve pas en avance car ils gonflent les prix pour les touristes.

 

– 4 jours : Inka Jungle Trek – pour s’amuser !

Cette option est faite pour toi si tu veux aller voir le Machu Picchu en t’amusant ! Vélo, rafting, tyrolienne, tout est pensé pour que tu ne t’ennuies pas pendant ces 3 jours. La fin du 3e jour et le 4e jour sont réservés à l’ascension du Machu Picchu. Tous les logements  sont en durs et pas en tente pour ton confort.
Le premier jour, tu pars de Cusco et tu te rends à Santa Maria en VTT (mountain biking) sur 55km avec une option rafting en fonction de la saison. Le depart se fait tôt le matin, tu montes dans un van pendant 3 heures pour arriver au point de depart de l’activité de VTT. Je te rassures les 55km se font en descente, le tout sur 3 heures approximativement. Oui tu peux le faire !
Deuxième jour, on te fait un peu marcher, une vingtaine de kilomètres entre Santa Maria et Santa Theresa. Un parcours en altitude mais qui reste accessible pour des personnes qui ne sont pas des « fous de la marche ».
Enfin troisième jour, un peu de marche sur 15 kilomètres exactement entre Santa Marta et Aguas Calientes (avec la marche le long des rails bien sur !). Tu t’es déjà mis en jambe la veille donc ça ne devrait pas te faire peur. Mais si tu as l’âme d’un petit paresseux, pas de problème, tu peux t’élancer à plus de 50 metres au dessus du sol en tyrolienne. Accroche toi bien, et si t’as le vertige comme moi ferme les yeux quand tu te lances et ouvre les (un peu quand même…) après car la vue vaut le coup.
Enfin arrivé(e) à Aguas Calientes, l’ascension du Machu Picchu se fait le lendemain.
Peru travel Company propose ce trek mais tu peux aussi passer par Lorenzo expeditions. Attention c’est plus cher mais cette agence est mieux notée car elle propose des services en plus.

– 5 jours – Le Salkantay Trek – pour les motivés !

P1030032-okEn discutant avec de nombreux voyageurs, c’est l’option que j’ai choisi. C’est un trek sur 5 jours (dont 1 dédié au Machu Picchu). Plus de 90 kilomètres en 4 jours avec un ascension maximum à 4600 metres d’altitude. Retour sur mon experience du Salkantay.

Récupérées à 4h30, nous avons fait 2h de van avant de prendre un petit déjeuner bien copieux non loin de Soraypampa. Cette ville se trouve à 2,800 metres d’altitude. Souvent le petit déjeuner n’est pas inclus au départ mais le reste l’est. Négocie ça en plus de l’eau avant de partir. C’est vital pour cette ascension. Mange bien car il faut prendre des forces car tu commences à marcher en altitude à partir de 3 200/3 300 metres. Une vingtaine de kilomètres plus tard tu seras déjà à 3800 mètres à Soyrococha.
Apres ces 4 heures de marche, tu auras deja très faim et tu seras un peu fatigué(e), l’altitude ça casse… Un bon déjeuner concocté par les porteurs et cuisiniers t’attendra. Si tu as toujours de la reserve dans les pattes, pas de problème, ils ont pensé à toi : une petite ballade d’une heure ou deux pour aller voir un lac d’une couleur bleu azur, Humantay, avec P1030033-okune vue majestueuse sur les montagnes. De retour après cette petite marche, je te conseille un petit jeu de carte pour commencer à tisser des liens avec tes camarades marcheurs pour les 5 prochains jours. Bonne ambiance assurée !
18/19h direction ton lit, enfin je veux dire ton duvet, pas de douche vraiment dans ces refuges. Le stricte minimum : un point d’eau et des Wc. Alors pense à ramener des choses basiques du style : papier toilette, lingettes (attention à ne pas les jeter dans la nature bien entendu)…
Le deuxième jour est le plus dur car tu vas passer un col à plus de 4600 metres 4623 metres pour être exact. Même si le dénivelé n’est pas très élevé (700 metres), l’ascension est assez rude. Il faut y aller tranquille sans forcer, ta recompense voir le panneau 4630 metres.

Qui dit ascension dit descente. Attention aux genoux car la descente se fait sur un chemin rocailleux.

Col du Salkantay – (Credit Photo – Eric)

Les frenchies – (Credit Photo – Eric)

Salkantay valley – (Credit Photo – Eric)

Camille et Maud – (Credit Photo – Eric)

Avant d’arriver sur le campement, tu fais une petite halte, bien méritée, pour le déjeuner. Apres 4/5 heures de marche c’est nécessaire. Les repas sont copieux et chauds, ils te proposent meme du thé à la feuille de coca. Un très bon remède pour les maux de tete causés par le mal des montagnes.
Tu découvres le campement de Chaullay deux heures plus tard. Ici tu as la possibilité de prendre une douche chaude, oui je dis bien chaude pour 5 soles (soit mois de 2 euros). J’ai littéralement sauté dessus ! Ça fait du bien de se sentir un peu propre. Sinon tu peux te la jouer à la dure et en prendre une dans la rivière juste à côté. A toi de voir !
Place ensuite à la detente, aux jeux et aux bières bien méritées pour célébrer cette ascension. La journée tombe vite comme tout le monde, un peu cassé de cette journée longue de 10 heures.

Camille et Maud – (Credit photo – Eric)

Troisième jour, la journée est plus relax car il y a une dizaine de kilometres en majeure partie en descente. Nous avions dit au revoir à nos porteurs qui nous avaient suivi sur les deux jours. Le soleil pointe le bout de son nez, le bon moment pour prendre des photos et apprécier les couleurs, les vallées et la foret luxuriante qui nous faisaient face. En déjeunant au calme, nous avons la possibilité de gouter au café de la région, un vrai délice. Nous rejoindrons ensuite le campement du soir en van. Petite recompense après cette journée, des bains thermaux naturels. 3 piscines ont été construites autour pour accueillir des clients qui sont composés plus de locaux que de touristes. Au final tu peux prendre deux douches en deux jours ! Mieux qu’un hotel 5 étoiles.
Il ne restera qu’un jour avant de voir le Machu Picchu, tout le monde est assez impatient et excité. Après ces 3 jours, les groupes se sont deja créés et en bonnes animatrices qui se respectent, nous proposons d’organiser une compétition locale. Nous avons des français, des hollandais, des polonais, des suédois, beaucoup d’européens. Le principe est simple chaque pays defend son honneur en buvant le breuvage local : inca tequila. 1 point par breuvage ingurgité. Ne me demandez pas ce qu’il y a dans cet alcool, aucune idée je sais juste que c’est assez fort. En comptant les points tant bien que mal (deux trois inca tequilas flouent un peu la vision…) et en essayant de défendre notre très cher patrie, nous ne réussissons pas à battre les hollandais qui sont de réels compétiteurs. Si tu n’es pas fan de ce genre de jeux, je suis sûre que tu trouveras de quoi t’occuper.

Le 4e jour, il est très dur de se lever et d’ouvrir les yeux après la soiree de la veille, nous pouvons nous reposer encore quelques heures en voiture et sur la tyrolienne (que nous avons décidé de faire avant de débuter ce trek) avant de rejoindre Hidroelectrica. Dès l’après-midi, tu te lances sur la partie la moins fun du trek : les rails. C’est assez lassant de marcher le long de ce chemin de fer jusqu’à Aguas Calientes pendant 3 heures. Heureusement que tu es entouré de montagnes qui te permette de te distraire.
En tente pendant plusieurs jours, nous avons le droit d’avoir un matelas et douche chaude : c’est grand luxe… (à condition que le mitigeur soit monté dans le bon sens) C’est aussi le moment de détente entre marcheurs avant l’ascension du Machu Pichhu le lendemain. L’ascension se fait comme je l’expliquais plus haut. Attention prends bien un poncho parce que s’il pleut, tu vas être détrempé, ce ne sont pas de petites averses…

P1030062-ok

P1030068-ok

 

 

 

 

 

 

 

Si toi aussi tu veux te lancer dans l’ascension du Machu Picchu, fonce sans hésiter et quelque soit le parcours que tu choisiras c’est une expérience inoubliable que tu t’apprêtes à vivre. Et si tu l’as fait qu’en as tu pensé ? Inoubliable ou pas ?
P1030087-ok P1030077-ok

, , , , , , , , , , , , , , , , ,



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.